L'histoire du Club

L'histoire du premier club francophone au monde !

 

La fondation

 

Sous la présidence d’Édouard Tanguay, Kiwanis Québec a vu le jour le 5 juillet 1921. Sa candidature a été parrainée par le Kiwanis Club of Montréal. Kiwanis Québec est le premier club francophone au monde.

Au cours des années, Kiwanis Québec a parrainé les Clubs suivants :

  • Montréal-St-Laurent 1926
  • Trois-Rivières 1947
  • Portneuf 1948
  • Sillery-Ste-Foy-Cap-Rouge 1948
  • Saguenay 1954
  • Jacques-Cartier 1986

 

Le club a depuis connu 11 Lieutenants-Gouverneurs et 4 Gouverneurs.

 

 

Les rencontres

 

Depuis sa création, Kiwanis Québec joue un rôle de 1er plan dans les Clubs de service de la région de Québec. De sa fondation jusqu’en 1986, c’est au Château Frontenac que se tiennent les rencontres hebdomadaires de Kiwanis Québec. De 1986 à 1992, les réunions sont tenues au Club des employés civils, au Restaurant Da Scarpone, à la Crémaillère, pour s’installer en permanence au Cercle de la Garnison à partir de 1992.

Depuis 1996, les réunions de Kiwanis Québec se tiennent à la fréquence d’une réunion aux deux semaines.

 

 

Les œuvres à travers les années

 

Le 11 janvier 1950, Kiwanis Québec est devenu propriétaire d’un immeuble situé à Sainte-Foy et sur lequel il érige une colonie de vacances pour les enfants défavorisés. À cette époque, la section de Sainte-Foy où était située la colonie de vacances était dans une zone située en pleine nature et le site se prêtait à merveille pour l’animation d’une colonie de vacances. Pendant plusieurs années, les membres de Kiwanis Québec se sont dévoués à améliorer le site, construisant même une piscine. La colonie de vacances Kiwanis a opéré de 1950 jusque dans les années 1970 en accueillant des jeunes à ses installations pendant toute la période de vacances scolaires. Par la suite, la colonie Kiwanis est dédiée à accueillir pendant toute la période d’été environ vingt-cinq enfants atteints d’autisme, chaque enfant était supervisé par un moniteur.

 

En effet, c’est en 1984 que s’est établi, pour la première année, un camp de jour et de séjour (la Halte Champêtre), spécialisé pour la clientèle d’enfants autistes. À l’époque, il s’agissait de l’unique service de répit pour les familles et les membres de Kiwanis Québec ont appuyé généreusement cette réalisation en prêtant gracieusement le terrain et les bâtiments de la Halte Champêtre, en subventionnant l’embauche des moniteurs, en plus de fournir du matériel et d’entretenir les installations et la piscine extérieure.

Pendant des années, les membres de Kiwanis Québec ont fait de l’animation à la colonie en organisant des pique-niques pour les malades traités au pavillon Carlton-Auger. Les malades étaient déplacés en autobus et les membres de Kiwanis Québec veillaient à préparer les barbecues et à nourrir les convives. Au mois d’août chaque année se tenait une épluchette de blé dinde.

La colonie Kiwanis a cessé d’opérer en 1994 alors que ses installations ont été vendues à la Ville de Sainte-Foy, pour l’aménagement d’un parc. L’urbanisation du secteur et les charges fixes de plus en plus élevées ont eu raison de la bonne volonté des bénévoles Kiwaniens impliqués dans le fonctionnement de la colonie depuis des années.

Avec le bénéfice de la vente de la colonie Kiwanis, le Club de Québec a formé une fondation qui génère des revenus permettant la location d’une colonie pour les enfants autistiques. Conséquemment, l’œuvre principale de Kiwanis Québec demeure l’aide à l’autisme.

Kiwanis Québec a participé pendant plus de quinze ans à des soirées d’animation au pavillon Carlton-Auger de l’Hôtel-Dieu de Québec. Une fois par mois, des membres se rendaient sur les lieux pour faire une soirée d’animation auprès des patients. Lors de cet événement, divers jeux de société étaient organisés, et des prix de présence sont distribués. Le Club contribuait aussi financièrement à organiser des activités pour les malades de l’hôtellerie du pavillon Carlton-Auger, lesquelles peuvent consister en des sorties et au paiement de frais de transport en commun par autobus nolisé lors d’activités extérieures (pique-niques, visites d’endroits culturels).

Pendant de nombreuses années, Kiwanis Québec a supporté financièrement des programmes comme le Projet OLO (œuf-lait-orange), qui consiste à un système de parrainage par lequel sont fournis à des mères célibataires des œufs, du lait et des oranges pendant sa période de grossesse. Les candidates à ce programme sont recommandées par le CLSC Basse-Ville de Québec, l’organisme qui administre le programme.

 

Les membres de Kiwanis Québec sont toujours aussi dévoués pour venir en aide aux enfants dans le besoin. Pour plus de détail, vous pouvez consulter l’onglet Nos actions.

Retour en haut