La petite histoire de Laura Lémerveil

 

Début des années 90, Sandra Lambert est la mère de Laura, une enfant sévèrement polyhandicapée, ce qui signifie physiquement et intellectuellement.  Les besoins de Laura sont jugés trop exigeants pour qu’elle soit accueillie dans les services de la région de Québec et que la mère y trouve un lieu d'accomplissement pour sa fille. Son cas n’est pas unique, de nombreuses familles d’ici sont alors aux prises avec le même problème.

En 2005, suite au décès de Laura, Sandra Lambert décide de créer un camp d’été dont elle aurait bien aimé bénéficier pour sa fille. En 2008, la demande est devenue si forte de la part de la clientèle, soit des jeunes de 4 à 21 ans et leur famille, que Sandra et sa petite équipe n’ont d’autres choix que d’étendre leurs services de répit-gardiennage tout au long de l’année, où des activités en gymnase, ainsi que du ski alpin et de l’équitation thérapeutique sont entre autres au programme. C’est donc ainsi, par la force des choses et surtout des gens, que Laura Lémerveil a vu le jour.

Aujourd’hui, sa fille Laura aurait 21 ans et Sandra Lambert s’est demandée ce qu’elle aurait bien pu faire pour elle, et surtout, pour ces jeunes du même âge qu'elle a vu grandir et qui sont maintenant rendus trop vieux pour fréquenter Laura Lémerveil. À l’automne 2013 est donc créée la classe La Marguerite, un environnement adapté pour continuer de procurer de l’émerveillement à ces jeunes adultes encore enfants…

Le club Kiwanis de Québec est fier de supporter les efforts de Sandra Lambert et de Laura Lémerveil. Pour plus d’information,  visitez www.lauralemerveil.ca et www.kiwanisquebec.org.

Retour en haut